Metodo

International Studies in Phenomenology and Philosophy

Journal | Volume | Article

166780

La limitation de l'ontologie par la logique

John Drummond(Fordham University)

pp. n/a

Abstract

Cet article maintient que l’intérêt de Husserl pour le développement d’une logique pure en tant que théorie de la science limite sa conception de l’ontologie. L’ontologie formelle est, pour Husserl, une théorie formelle des objets de connaissance, dont les catégories fondamentales sont celles de substance, propriété et relation. En outre, les ontologies régionales évoluent au sein des limites catégorielles définies par l’ontologie formelle. Mais une telle ontologie laisse de côté les activités et les processus de tout genre, parmi lesquels le plus important est celui de l’ « avoir à l’esprit ». La phénoménologie transcendantale, en revanche, s’occupe de l’être-conscient-du-monde, un être-conscient qui est cependant inséparable de l’être-dans-le-monde. Cette phénoménologie se situe sur le même terrain ontologique que l’ontologie fondamentale de Heidegger. Mais alors, bien que la notion husserlienne d’ontologie soit limitée par le rôle dominant attribué à la logique en tant que théorie de la science et à la connaissance vraie qui lui est propre, il y a plus d’ontologie chez Husserl que dans son « ontologie ».

Publication details

Published in:

Majolino Claudio (2009). L'autre Husserl. Methodos 9.

DOI: 10.4000/methodos.2131

Full citation:

Drummond John (2009). La limitation de l'ontologie par la logique. Methodos 9, pp. n/a.