Metodo

International Studies in Phenomenology and Philosophy

Journal | Volume | Article

124551

La modernité à l’épreuve de la peinture

Une approche du sens critique des derniers tableaux de Malévitch

Arthur Cools

pp. 283-297

Abstract

Les réflexions élaborées dans cet article se rapportent à la dernière période (1928-1932) de Kazimir Malévitch, devenu célèbre par le « Carré noir » (1914) qui a inauguré le suprématisme. En dépit de l’ouverture vers l’abstraction, caractéristique du suprématisme, on constate dans les derniers tableaux un retour au figuratif. Les figures sont certes très réduites, mais tout de même reconnaissables comme figures humaines ou têtes d’homme. Le titre des tableaux leur prête d’ailleurs un nom : « paysans », « femme rouge », « figure ».

Publication details

Published in:

Zincq Aurélien (2016). La modernité: Approches esthétiques et phénoménologiques. Bulletin d'Analyse Phénoménologique 12 (4).

Pages: 283-297

Full citation:

Cools Arthur (2016). La modernité à l’épreuve de la peinture: Une approche du sens critique des derniers tableaux de Malévitch. Bulletin d'Analyse Phénoménologique 12 (4), pp. 283-297.