Metodo

International Studies in Phenomenology and Philosophy

Journal | Volume | Article

124552

Les caractères de contre-marchandise de l’œuvre d’art

Thomas Sabourin

pp. 298-313

Abstract

Les positions de Michel Henry quant à l’art peuvent certainement être comprises comme « réactionnaires », ce qui pourrait se justifier à certains égards. Nul doute, à la lecture de Voir l’invisible que Henry n’a tout simplement pas vu, et a entretenu la volonté de ne pas voir, les profondes mutations subies par les pratiques artistiques au cours du xxe siècle : le paradigme dominant son esthétique reste fondamentalement fidèle à une compréhension schopenhauerienne de l’esthétique : la Vie absolue (Volonté) se manifeste dans l’expérience artistique.

Publication details

Published in:

Zincq Aurélien (2016). La modernité: Approches esthétiques et phénoménologiques. Bulletin d'Analyse Phénoménologique 12 (4).

Pages: 298-313

Full citation:

Sabourin Thomas (2016). Les caractères de contre-marchandise de l’œuvre d’art. Bulletin d'Analyse Phénoménologique 12 (4), pp. 298-313.