Metodo

International Studies in Phenomenology and Philosophy

Journal | Volume | Article

165428

La phénoménologie des objets mathématiques chez Desanti

Dominique Pradelle

pp. 75-94

Abstract

L’objet de cet article est d’élucider le sens de la pensée de Desanti relativement aux objets mathématiques, qui tient dans la formule : « faire comprendre quel est le statut des objets mathématiques et quel est le mode d’existence des théories ». On a tenté de le faire en montrant comment Desanti réinterprète et infléchit les notions fondamentales de la pensée husserlienne : conception de l’épochè comme neutralisation des thèses philosophiques traditionnelles permettant de s’approcher au plus près des savoirs positifs ; mise en question du statut d’objet et d’essence simple des idéalités du fait de leur caractère intra-théorique ; mise en question du remplissement, non plus conçu comme intuition donatrice d’objet, mais comme enrichissement discursif des déterminations du concept ; enfin, mise en cause de l’idée de constitution transcendantale, au profit d’une pluralisation des formes de la mathesis. Se dessine ainsi la possibilité de rendre raison de l’être sui generis et de l’historicité des idéalités mathématiques autrement que par un réalisme ou un idéalisme transcendantal.

Publication details

Published in:

Monod Jean-Claude (2011). Phénoménologie allemande, phénoménologie française. Revue germanique internationale 13.

Pages: 75-94

DOI: 10.4000/rgi.1126

Full citation:

Pradelle Dominique (2011). La phénoménologie des objets mathématiques chez Desanti. Revue germanique internationale 13, pp. 75-94.