Metodo

International Studies in Phenomenology and Philosophy

Journal | Volume | Article

152393

Abstract

La majeure partie de cet article consiste à montrer que la conception husserlienne de la connaissance et de la vérité en termes de synthèse de remplissement ne succombe ni à une forme de «métaphysique de la présence», ni à un «mythe de l'intériorité» ou mentalisme. C'est pourquoi, la présentation de la connaissance en termes de désir, la prise de conscience par Husserl de formes irréductibles d'absence au cœur de la présence intuitive de l'objet de connaissance, ainsi que la formulation des lois générales concernant l'accomplissement possible d'une synthèse de remplissement, sont attentivement examinées. Une attention toute particulière est également accordée au fait que la conception de la connaissance et de la vérité exposée dans la Sixième recherche logique repose sur la mise en évidence d'un entrelacement originel entre la chose, la conscience et le langage. De cette façon, à la différence des travaux antérieurs et postérieurs de Husserl, aucune tentative n'est faite pour établir entre ces trois éléments impliqués dans toute connaissance un rapport de subordination.

Publication details

Published in:

(2001). Revue philosophique de Louvain 99 (4).

Pages: 613-629

Full citation:

Bernet Rudolf (2001). Désirer connaître par intuition. Revue philosophique de Louvain 99 (4), pp. 613-629.